Oscillement et équilibre - Ce que je propose

Dernière mise à jour : sept. 2

Le mouvement de la vie peut se ressentir comme fluide et porteur mais il arrive parfois qu'il ne soit que ballotage au gré de la tempête extérieure ou alors qu’il se retrouve bloqué, entravé, figé quelque part en nous. Il est dès lors essentiel de (re)trouver son centre, son ancrage pour s’ouvrir de nouveau à plus d'amplitude, de liberté et d'élan. Si nous ne décidons pas toujours du chemin, nous pouvons néanmoins choisir comment avancer sur celui-ci.


A travers mon approche je vous propose d’entrer par la porte que le corps nous ouvre. En effet, le corps est ce lieu où nous pouvons ressentir, percevoir des sensations qui nous donnent de précieuses indications sur ce qui nous anime réellement. Notre corps a également sa mémoire et garde la trace de ce qu’il a vécu, il s’exprime, se manifeste et a besoin d’être entendu et reconnu. Corps et esprit sont étroitement liés et ne vouloir s’occuper que de l’un en négligeant l’autre nous amènera à plus de division, de conflits intérieurs pouvant engendrer divers symptômes.


Redonner sa place au corps et (ré)apprendre à l'écouter tout en mettant des mots sur notre ressenti, nous rapproche tout simplement de notre Être dans sa globalité. Développer une attention bienveillante à notre ressenti corporel permet sa libre expression et offre un sentiment de sécurité nécessaire pour (re)trouver un équilibre. Cela réunifie les différentes parts de nous-mêmes pour plus de cohésion dans notre vécu.



Dans cette optique voici ce que nous pouvons faire ensemble :


- Créer les conditions idéales (bienveillance, respect des limites et du rythme de chacun) pour oser ressentir, explorer les sensations, accueillir ce qui est là et souhaite s'exprimer. Vivre pleinement ce que le corps sait et laisser ses souffrances se libérer, se transformer.

- Explorer le mouvement, différencier les postures et les gestes qui conditionnent de ceux qui libèrent et apaisent.

- Faire des liens, donner du sens et poser des mots sur les maux.

- Observer les relations qui existent entre nos fonctionnements, nos ressentis, nos douleurs et nos émotions afin de devenir de plus en plus conscient. Une conscience qui offre le choix d’amorcer un changement si souhaité.

- Découvrir son monde intérieur, utiliser l’imagination et le pouvoir de visualisation et faire appel à notre créativité commune pour soutenir le processus de transformation.


Et ensuite laisser faire. Alors l’émerveillement sera parfois au rendez-vous. Car lorsque l’on écoute profondément et en douceur, le changement peut prendre forme. Le cœur s’allège, le nuage se dissipe et le corps retrouve l’envie de danser, libéré de son poids. Mais cela ne se décide pas, tout comme vous ne décidez pas quand la graine que vous avez planté germera. Tout ce que vous pouvez faire c’est de la mettre dans les meilleures conditions possibles : terreau fertile, arrosage, lumière, amour etc. La Vie se chargera ensuite de faire éclore la fleur pour lui permettre son plein épanouissement.







46 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout